Jeweller. Model. Influencer. Imogen Lehtonen is a very modern type of Harley-Davidson motorcycle rider

Têtes de mort, bagues et rock ’n’ roll

Créatrice de bijoux. Mannequin. Influenceuse. Imogen Lehtonen est une passionnée de Harley-Davidson d’un nouveau type


Texte : Jeremy Pick
Photos : Autumn Spadaro

Tous les férus de culture rock ont entendu parler de la marque de bijoux The Great Frog. Fondée à Londres en 1972, sur la célèbre Carnaby Street, cette maison est devenue emblématique de l’esthétique rock, avec ses bagues en forme de têtes de mort et ses créations alternatives. Lemmy, Slash et Ozzy Osbourne comptent parmi ses premiers fans. Johnny Depp et Arnold Schwarzenegger en sont clients. On peut voir des pièces de The Great Frog dans la saga Harry Potter et aux doigts du Joker dans Suicide Squad. Motörhead, Slayer et Iron Maiden ont tous collaboré avec la marque. Aujourd’hui, une nouvelle génération de stars de la musique alternative et hip-hop s’intéresse au travail de The Great Frog, comme Post Malone, les Arctic Monkeys et Lady Gaga.

Une marque à vivre
Nièce des fondateurs de The Great Frog, Imogen Lehtonen incarne à merveille la personnalité de la maison, avec son esprit libre, son amour de la musique et sa passion pour les Harley®. Dans sa boutique de Melrose Avenue à Los Angeles, en Californie, Imogen utilise ses bijoux faits main, son attachement à la culture de la moto et son compte Instagram pour toucher les nouvelles générations.

The Great Frog occupe une place à part dans la création de bijoux contemporains. À l’époque où les têtes de mort symbolisaient encore une esthétique très alternative, The Great Frog était la seule marque de bijouterie à fabriquer des bagues de cette forme. C’est ce que les musiciens et les passionnés de contre-culture apprécient chez cette marque : son authenticité et sa fidélité à ses racines. Des qualités qui parlent autant aux musiciens d’aujourd’hui qu’à ceux du début des années 70.

Une passion partagée
« Les motos, la musique et les tatouages ont toujours été des sujets de prédilection pour The Great Frog ; et comme ce sont mes passions, il est naturel que j’y aie recours pour faire la promotion de la maison », déclare Imogen. « Mon père était une personne formidable, un vrai passionné de moto. Il m'emmenait à l'école à l’arrière de sa moto. Il est et restera toujours ma principale inspiration. Il gardait dans son portefeuille une photo de sa vieille Panhead qu’il avait vendue à un ami avant de quitter les États-Unis pour fonder The Great Frog, d’abord au Royaume-Uni, puis en Nouvelle-Zélande. Quarante ans plus tard, il est revenu et a retrouvé sa moto. C’est désormais mon cousin de Londres qui la conduit.

« Mon père est malheureusement décédé il y a cinq ans, mais je garde des souvenirs inoubliables des virées avec lui. C’est lui qui m’a initié à la moto, qui est devenue une passion commune. À chaque fois que je roule en moto, je me sens plus proche de lui. C’est comme s’il était là. »

Sur mesure
Lorsque Imogen Lehtonen a déménagé aux États-Unis, elle a acheté une Harley-Davidson®. « J’aime l’esthétique, la marque et ce qu’elle représente. Elle symbolise parfaitement l’Amérique, ce sentiment de liberté et d’opportunités sans fin, cette impression que vous pouvez monter à moto et rouler pendant des semaines, découvrir de nouvelles choses et vivre de nouvelles expériences. »

Imogen Lehtonen possède aujourd’hui deux H-D® qu’on aperçoit souvent dans ses publications Instagram. Une 1200 Sportster® lui sert de moto de ville. Pour les trajets plus longs, elle roule sur une FXR de 1994. Inutile de dire que les deux motos ont été personnalisées pour refléter son style. 

« La Sportster est le modèle qui a demandé le plus d’efforts pour correspondre à mes goûts et à mon style. Je suis complètement amoureuse de cette moto », déclare Imogen. « Elle est équipée d’une fourche avant de 10 cm et de repose-pieds mi-hauts personnalisés. C’est une excellente moto pour la ville. Pour les trajets plus longs, j’ai la FXR. J’aime personnaliser moi-même mes motos. Dans mon travail au quotidien, j’utilise constamment des outils pour souder, broyer, marteler, oxyder et polir des bijoux, c’est une seconde nature pour moi. C’est pour cette raison que j’aime tant les motos vintage. Elles ont un son, une émotion et une puissance incomparables. Et vous pouvez leur donner un style unique, selon votre personnalité. » 

Sur la route
La moto joue également un rôle clé dans le quotidien professionnel d’Imogen. « Pour moi, la moto est une thérapie. Depuis huit ans, c’est mon mode de transport privilégié et cela me plaît. J’ai essayé le yoga et la méditation mais rien ne me relaxe autant que le trajet que je fais pour me rendre au travail, entre les montagnes et L.A. Souvent, quand je descends de ma moto, j’ai résolu un problème qui me tracassait. Sur le trajet du retour, je décompresse et oublie tout le reste.

« J’aime les longues distances. Ma dernière grande virée, c’était avec Norman Reedus de The Walking Dead. Il est venu à la boutique chercher sa bague en forme de tête de mort. Nous avons fini par remonter la côte et par filmer cette virée pour le premier épisode de sa série, Ride with Norman Reedus. J’aimerais bientôt partir pour un autre long voyage, pourquoi pas au Mexique ou en Californie du Nord, pour faire du camping le long des rivières, avec un sac à dos et une tente.

L’un de mes voyages préférés a été une traversée que j’ai faite en 2015 sur une Dyna® Wide Glide®. Avec un groupe d’autres jeunes motardes et influenceuses, nous avons parcouru plus de 9 600 km en 38 jours entre Brooklyn et San Francisco, en passant par Sturgis. « C’était vraiment bien », se souvient Imogen. « J’aime rouler avec des personnes qui partagent ma passion, dans un groupe de bons motards avec qui je peux me sentir à l’aise. Mais j’aime aussi monter seule sur ma moto et partir à l’aventure. En fait j’adore rouler, tout simplement. »  

Imogen Lehtonen @imogenocide