A road scare doesn’t dampen the spirits of a Prince Rupert rider on a one-day trip to Kitwanga

RANDONNÉE À 150 $

Une avarie n’affecte pas l’enthousiasme d’un motocycliste de Prince Rupert lors de sa virée d’une journée à Kitwanga


Scott Duffus

Mon aventure de 622 kilomètres a débuté dans ma ville natale, Prince Rupert, sur la côte de la Colombie-Britannique, pour se poursuivre vers l'est sur la Transcanadienne (route 16) jusqu'à la jonction avec la route 37 à Kitwanga (C.-B.) J’ai ensuite filé vers le nord jusqu’à Cranberry Junction, d’où je suis reparti en direction de chez moi.

Tout était en place pour célébrer la fête des Mères : une randonnée agréable, un Poker Run et un barbecue avec les autres membres de mon chapitre – c'est du moins ce que je pensais.

On devait tous se retrouver à la station-service de Chevron vers 8 h 30 pour le grand départ. Malheureusement, seulement quatre d'entre nous s’y sont présentés, puis des problèmes mécaniques ont forcé un couple à abandonner à la station-service même si bien qu’il restait seulement moi et une autre personne, qui ne faisait que partiellement le trajet.

Nous nous sommes rendus à notre premier arrêt à l'aire de repos de Telegraph Point (à mi-chemin entre Prince Rupert et Terrace), où nous nous sommes séparés. J’ai donc continué en solo jusqu'à Terrace pour faire le plein avant de continuer vers la jonction de Kitwanga.

Quelques heures après mon départ, je suis arrivé à Kitwanga juste à temps pour voir un groupe de 53 motos sortir du parc de stationnement. J’ai donc raté le buy-in de la main de poker, mais j’ai vite rejoint le peloton parti à l’aventure en direction nord sur la route 37.

Puis, 45 minutes plus tard, les choses ont mal tourné au premier arrêt de la Poker Run. Deux motocyclistes étaient à terre – l'un avait embouti la moto de l’autre et les deux se sont retrouvés dans un fossé profond le long de l'autoroute. Étonnamment, l'un a réussi à s’en sortir tout seul, mais l’état de l’autre nous inquiétait, car nous ne savions pas s’il était gravement blessé. Heureusement pour nous, il y avait dans le groupe des premiers répondants et des professionnels de la santé qui se sont rapidement rendus à son chevet et sont passés en mode de gestion de crise en faisant venir une ambulance, en contrôlant la circulation et en retirant les motos du fossé.

Après avoir parlé brièvement avec un premier répondant , j’ai compris que je ne pouvais rien faire d'autre que de retourner à l'endroit prévu pour le barbecue afin d’informer les organisateurs et attendre d’autres nouvelles.

Vers 15 h, j'ai appris qu’une ambulance avait transporté le blessé à l'hôpital, situé à une heure et demie de route de là. Soulagé d'apprendre qu'il était conscient et de bonne humeur et comme j’avais le ventre plein, j’ai enfilé ma tenue de conduite, démarré ma Road King® et commencé le voyage de retour vers la côte. Après un bref arrêt à la station-service de Kitwanga, j’ai filé sur la Transcanadienne en direction ouest en stoppant aux pics Seven Sisters, puis à Usk pour une visite rapide de la Pionner Chapel (toujours ouverte) avant de me rendre à Terrace pour faire le plein d’essence et manger une croûte au A & W.

Je suis arrivé chez moi avant le souper après avoir parcouru 622 kilomètres et dépensé 74,17 $ en essence et 38,97 $ pour la bouffe. Après toutes ces péripéties, je dirais que ce fut une sacrée journée.

J'aimerais remercier le Chapitre HOG® Northwest B.C. et les personnes sur les lieux de l'accident et dire aux lecteurs que le type dans l'accident est sorti de l'hôpital le lendemain et, dès son retour chez lui, il a réparé sa moto afin d’être prêt pour sa prochaine escapade.