2Saints

Quand création rime avec passion

Pour les maîtres-artisans de la marque française 2 Saints, les univers de la moto et des accessoires artisanaux ont beaucoup en commun

Frédéric Saint-Romain a su exactement comment combiner ses compétences en tant qu’entrepreneur, sa passion pour l’orfèvrerie, ainsi que son amour pour le hard rock et les belles mécaniques.


Ce sont d’ailleurs les fondements mêmes de la marque 2 Saints, spécialisée dans les bijoux et les accessoires artisanaux. Depuis lors, aux côtés de son frère, coutelier passionné, Frédéric n’a cessé de faire évoluer et d’étoffer la gamme de produits de la collection 2 Saints.

À l’occasion du lancement de deux nouveaux modèles de couteau, nous nous sommes entretenus avec Frédéric pour en savoir un peu plus sur le processus qui se cache derrière chaque création ainsi que sur l’incidence de son amour pour Harley-Davidson sur son travail.

Parlez-nous un peu de vous et de votre travail

2 Saints, c’est un groupe d’amis unis par leur amour de la musique, des sports automobiles, de la vie au grand air et du bon temps. Nous avons décidé de créer les accessoires dont nous avions toujours rêvé – uniques et jamais vus auparavant. Chaque création de 2 Saints est une pièce originale de luxe, à la conception ciselée, qui permet aux designers à l’interne d’exprimer leur personnalité ainsi que leur passion. Tous nos produits sont créés et fabriqués dans notre atelier français, où notre savoir-faire et notre expertise garantissent une finition exceptionnelle pour chaque création.

Qu’est-ce qui vous importe le plus dans votre travail?

Quand je crée un couteau, je commence toujours par le dessiner. L’élément le plus important à prendre en compte, c’est la « personnalisation ». Au début d’une création, il est essentiel d’envisager toutes les parties du couteau qui peuvent facilement être changées ou adaptées afin de pouvoir offrir à nos clients une finition unique qui leur correspond au mieux. Qu’il s’agisse d’un couteau unique en son genre, créé à la demande, ou d’une petite série de modèles, j’ai toujours ce désir sous-jacent de perfection et de qualité d’exécution supérieure lorsque je travaille dans notre atelier.

Pouvez-vous nous expliquer non seulement le processus qui vous permet de donner vie à vos idées, mais également comment vous parvenez à obtenir le résultat final désiré?

Une fois l’idée jetée sur le papier, nos designers 3D la reproduisent sur ordinateur. Ensuite, après la production d’un modèle de cire de la pièce, nous passons au façonnage. Nous travaillons avec une multitude de métaux différents (bronze, argent, platine, or, etc.). Après le façonnage, nous travaillons les détails; puis l’assemblage des pièces débute. Enfin vient le moment de la finition, qui peut s’avérer complètement différente d’un couteau à l’autre : vernis, patine, gravure de la lame, etc.

Nos couteaux « El Napo » et « The Crow » incarnent parfaitement cette polyvalence et le potentiel de personnalisation. Décoration des manches, métal, style de lame... chaque couteau est créé conformément aux désirs du client.

Notre objectif global consiste à poursuivre le développement de la gamme de produits offerts, avec des finitions et des matériaux sur mesure, et ce, sans dévier de notre cap : l’excellence.

Quelle place tiennent les motos et les randonnées dans votre vie d’artisan et comment s’intègrent-elles à votre travail?

Comme dans n’importe quel secteur d’activité, il y a énormément de choses à gérer et je ne peux pas me consacrer pleinement à la création. Conduire ma moto me permet de me vider l’esprit. C’est sur la route que je puise une grande partie de mon inspiration, dans ce qui m’entoure : les paysages, les objets, etc. Au guidon d’une moto, vous prenez davantage le temps d’admirer le paysage, ce qui n’est pas nécessairement le cas en voiture.

Pourquoi aimez-vous faire de la moto? Qu’est-ce qui vous séduit plus particulièrement chez Harley-Davidson?

Harley-Davidson est plus qu’une marque; c’est un mode de vie qui permet à des personnes très différentes, mais qui partagent une passion commune, de créer des liens. Il en va de même pour ceux qui font partie de l’univers 2 Saints.

Ce que j’aime le plus chez Harley-Davidson est en lien direct avec mon travail : la personnalisation. C’est l’idée de partir d’un objet banal et d’en faire une œuvre d’art véritablement unique. C’est pour cette raison que nous travaillons en partenariat avec Harley® pour des événements comme le Salon des motos personnalisées.

Quelle est la prochaine étape de votre développement en tant qu’artisan?

Nous aimons conclure des partenariats afin de partager et de créer des produits réellement uniques. Récemment, nous avons par exemple commencé à collaborer avec le coutelier Tashi Bharucha. Le couteau « The Sinner », fruit de nos différentes approches de l’artisanat, est le résultat de cette collaboration. « The Sinner » incarne parfaitement le style 2 Saints avec sa goupille de sécurité et son manche orné. Chacune de ses versions personnalisées – au total, 16 seront créées – sera dotée d’une lame modifiée, assemblée et ajustée à la main par M. Bharucha en personne.

Pour vous tenir au courant des collections les plus récentes et voir tous les produits 2 Saints, visitez le site 2Saints.paris